Deux millions de consoles, une offre « rétro » pérennisée et d’encore mystérieuses « innovations » : fort de ses bons résultats en 2017, Nintendo fait état de ses projets. Neuf cent onze mille machines vendues en quarante-quatre semaines de commercialisation. En France, on n’avait jamais vu une console de salon réaliser un meilleur démarrage que la Switch de Nintendo, disponible depuis mars 2017. (Le Monde)

En France, la Switch réalise le meilleur démarrage de l’histoire pour une console de salon

A son lancement, la concurrente, PlayStation 4, actuelle leadeuse du secteur, ne s’était écoulée qu’à 650 000 exemplaires. Même la Wii de Nintendo, qui avait établi le précédent record il y a dix ans, n’avait trouvé « que » 703 000 acquéreurs pour la même durée de commercialisation. (Le Monde)

Nintendo revoit aussi à la hausse ses prévisions de ventes de jeux, qui passent de 35 à 50 millions d’unités. C’est là le nerf de la guerre: les marges sur les ventes de jeux sont bien supérieures à celles sur les achats de consoles. De fait, la société japonaise a révisé l’intégralité de ses objectifs financiers pour l’année fiscale 2017. Et ces chiffres sont en très forte hausse. Le chiffre d’affaires grimpe de 28%, de 750 à 960 milliards de yens (soit 7,2 milliards d’euros). Le résultat d’exploitation attendu est, lui, quasiment multiplié par deux, avec 120 milliards de yens espérés (soit 907 millions d’euros) contre 65 précédemment. (Figaro)

« The Legend of Zelda : Breath of the Wild ” tire les ventes

Les ventes de la Switch sont tirées par des jeux appréciés comme « The Legend of Zelda : Breath of the Wild ». 80 % des acheteurs de la Switch ont aussi acheté ce jeu d’aventure… « La particularité de Nintendo a toujours été de développer des jeux spécifiques au service de l’expérience promise par la console » explique Laurent Michaud, responsable des loisirs numériques à l’IDATE. (Les Echos)

Le virage du «cloud gaming “

Ce succès laisse entrevoir de bonnes perspectives pour les éditeurs des jeux dédiés à la Nintendo Switch. Le catalogue en ligne de Nintendo se distingue dans la mesure où son offre est moins riche et plus chère que ses concurrents. « Chaque jeu est plus visible sur l’e-shop, donc chaque éditeur est plus motivé car plus rémunéré », note Laurent Michaud. (Les Echos)

Grâce à la Switch, les actions Nintendo atteignent leur plus haute valeur en dix ans

Le site GamesIndustry rapporte que les actions de Nintendo viennent d’atteindre leur plus haut cours depuis mars 2008. Les actions du constructeur japonais ont pris près de 3% vendredi dernier et ont connu une augmentation totale de 77% depuis le début de l’année. (Gameblog)