Vous aurez certainement remarqué que toute trace de tarif à disparu du site aquafadas.com, qui demande dorénavant de les contacter via leur formulaire en ligne.

a

Les nouvelles licences Aquafadas sont désormais ‘all inclusive’, soit Multi-plateformes (iOS / Android / Amazon / Web) + tous les enrichissements premium + analytics & push. Il est donc possible de créer soit des applications mono-document (‘all inclusive’), soit des kiosques (Pro Pack NextGen 12 numéros ou illimité), ‘all inclusive’ là aussi, basés sur le nouveau NextGen Kiosk présenté par Aquafadas l’année dernière.

screen-cloud_connect

Rappelons que le NextGen Kiosk est un nouveau modèle de kiosque configurable sur votre compte Cloud connect, et permettant de construire votre propre gabarit : bannières, vidéo, html, affichage par catégories, etc… La nouvelle interface de Cloud Connect permet de concevoir votre app en glissant / déposant les éléments qui la composent. Vous pouvez créer, en ligne, autant de pages que vous le souhaitez pour votre application, mettre en avant vos vidéos dès l’ouverture de votre app ou afficher des contenus issus de flux RSS, créer des catégories qui se mettront automatiquement à jour…

Avec la généralisation de ce nouveau modèle de kiosque, Appfactory va donc devenir un simple compilateur d’application, toutes les fonctions de personnalisation étant déportées sur l’interface Cloud connect.

nextgen03

 

Un modèle de licence simplifié, oui mais…

Si ce modèle ‘simplifié’ de licences permet de clarifier l’offre, intégrant par défaut tous les enrichissements premium, l’analytics et les notifications push, il apparait clairement qu’Aquafadas, comme déjà annoncé l’année dernière, s’oriente nettement vers des modèles ‘grands comptes’ (12 publications inclues dans l’offre, sans découpage à la carte comme précédemment), que ne pourrons suivre les petits éditeurs. Après l’abandon pur et simple d’Adobe sur ce secteur, nous craignons de voir le ticket d’entrée du digital publishing sérieusement augmenter…

Button Text
Valéry Girou

Valéry Girou

D.A. / DIGITAL / WEB / PRINT / Co-fondateur du site ELECTRICNEWS.fr / Consultant & Formateur Digital / Web / Print

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Vincent SuzatDynamic - ClementHubertElectric ValéryFelix Medioni Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Felix Medioni
Invité
Felix Medioni

Bonjour, Cette annonce me fait froid dans le dos… Après tant d’années à travailler avec Aquafadas pour des projets petits ou grands il était acquis pour moi et pour bien d’autres qu’Aquafadas représentait une solution pouvant s’adapter à tous types de comptes. Il me semble que ceci va à l’encontre même du principe de développement des contenus interactifs. A quoi ressemblerait le paysage du web si seul quelques grands comptes pouvaient avoir accès aux technologies offertes par notre époque ? De plus je ne saisis pas la logique (et je ne l’avais pas saisis non plus avec l’annonce DPS d’il… Lire la suite »

hubertq
Membre
hubertq

En effet, c’est assez glaçant. Le terme n’est pas trop fort. Et les sentiments qui nous traversent mettent en exergue le paradoxe constant lorsque l’on pense à Aquafadas : une solution que l’on aime énormément mais qui déçoit aussi beaucoup et… nous met en colère. Hier, c’était la stabilité technique qui pouvait être pointée du doigt. Demain, ce seront probablement les tarifs qui vont laisser les “petits” éditeurs au bord d’une route qui, par bien des aspects, était déjà bien dangeureuse à emprunter… La naissance de ces nouveaux tarifs au “péage” va obliger bon nombre de graphistes à s’aventurer sur… Lire la suite »

Electric Team
Membre

Merci de votre commentaire ! Avec lequel je suis totalement d’accord… Les communautés d’utilisateurs, qui soutiennent et utilisent des solutions quelles qu’elles soient sont un terreau créatif capital, promouvant toutes ces technologies. Et ils se retrouvent en fin de compte souvent le bec dans l’eau. Adobe a plus que de raison usé de cette méthode, et la DPS en est un bon exemple… Cela créé un fossé technologique basé sur le prix et non sur la qualité des réalisations et la maitrise des outils !

Dynamic - Clement
Membre

Une fois que tous les groupes de presse et entreprise du CAC 40 seront équipés il faudra bien s’attaquer au PME et autres… D’où passer par de petite agence ou des freelances… Du coup la V4 est lancée en même temps hein ? 🙂 Si quelqu’un récupère des prix équivalents de licences “classiques” Mono et Kiosk s’il peut les faire tourner merci. CA méritera une petite explication sur leur blog quand même, c’est sûrement dû à leur rachat par Rakuten comme il venait juste de refaire un peu une grille de tarif et page de prix un peu plus clair,… Lire la suite »

Vincent Suzat
Invité
Vincent Suzat

Bonjour
Si l’annonce de la disparition d’une licence simple et abordable est une vraie déception, je pense quand même qu’il faut relativiser les choses.
On peut toujours utiliser les outils, et faire des protos (Zave), gratuitement.
Et la première licence Kiosque avec 12 numéros ne sera pas à un tarif déraisonnable apparemment. En tout cas accessible pour un projet pro (surtout comparé à des coups print…)
Le problème est effectivement pour un nombre inférieur de publications, pour lequel Aquafadas ne souhaite plus apporter de solution… ce qui est dommage, et à mon avis une erreur de positionnement.
A suivre…

Pin It on Pinterest