Docteur en philosophie, habilité à diriger des recherches, Stéphane Vial est maître de conférences en design et cultures numériques à l’Université de Nîmes, où il est directeur de PROJEKT (EA 7447), équipe de recherche en innovation sociale par le design.

Philosophe du numérique, du design et de l’innovation, Stéphane est l’auteur de 5 livres, dont L’être et l’écran : comment le numérique change la perception (PUF) et Le design (PUF, « Que sais-je ? »). Ses travaux concernent la phénoménologie de la révolution numérique, l’épistémologie du design ou le design de services numériques.

La révolution numérique n’est pas seulement un événement technique, mais un événement philosophique majeur, qui modifie nos structures perceptives et reconfigure notre sens du réel. Les techniques, en effet, ne sont pas seulement des outils, ce sont des structures de la perception. Elles conditionnent la manière dont le monde nous apparaît et dont les phénomènes nous sont donnés. Depuis près d’un demi-siècle, les technologies numériques nous apportent des perceptions d’un monde inconnu. Ces êtres qui émergent de nos écrans et de nos interfaces bouleversent l’idée que nous nous faisons de ce qui est réel et nous réapprennent à percevoir.

Quel est l’être des êtres numériques ? Que se cache-t-il derrière le terme trompeur de “virtuel” ? Que devient notre être-dans-le-monde à l’heure des êtres numériques ? Le temps est venu d’analyser « l’ontophanie numérique » dans toute sa complexité. La prétendue différence entre le réel et le virtuel n’existe pas et n’a jamais existé. Nous vivons dans un environnement hybride, à la fois numérique et non-numérique, en ligne et hors ligne, qu’il appartient aux designers de rendre habitable.


Table des matières

Préface de Pierre Lévy

INTRODUCTION. De quoi la révolution numérique est-elle la révolution ?

§. 1 — Le nouvel esprit technologique
§. 2 — La technique ou la question de l’être

CHAPITRE 1. La technique comme système

§. 3 — Qu’est-ce qu’un « système technique » ?
§. 4 — Contre le « système technicien » et le fétichisme de la technique
§. 5 — De la technique comme valeur culturelle : la leçon du design
§. 6 — Le « système technique » à l’époque de la « technologie »

CHAPITRE 2. Le système technique numérique

§. 7 — L’histoire des systèmes techniques et la machinisation du monde
§. 8 — La question du « système technique contemporain »
§. 9 — La numérisation au pouvoir et le nouveau système technique

CHAPITRE 3. Les structures techniques de la perception

§. 10 — La « phénoménotechnique », ou la leçon de Bachelard
§. 11 — La technique comme matrice ontophanique
§. 12 — Dialectique de l’appareil et de l’apparaître
§. 13 — Le modèle de l’ontophanie téléphonique

CHAPITRE 4. Vie et mort du virtuel

§. 14 — Généalogie du virtuel : philosophie, optique, informatique, psychanalyse
§. 15 — De la néométaphysique de l’image à la vulgate du réel et du virtuel
§. 16 — Fin de la rêverie : « voir les choses sous l’angle des interfaces »

CHAPITRE 5. L’ontophanie numérique

§. 17 — Nouménalité : le phénomène numérique est un noumène
§. 18 — Idéalité : le phénomène numérique est programmable
§. 19 — Interactivité : le phénomène numérique est une interaction
§. 20 — Virtualité : le phénomène numérique est une simulation
§. 21 — Versatilité : le phénomène numérique est instable
§. 22 — Réticularité : le phénomène numérique est « autrui-phanique »
§. 23 — Reproductibilité instantanée : le phénomène numérique est copiable
§. 24 — Réversibilité : le phénomène numérique est annulable
§. 25 — Destructibilité : le phénomène numérique peut être néantisé
§. 26 — Fluidité : le phénomène numérique est thaumaturgique
§. 27 — Ludogénéité : le phénomène numérique est jouable

CHAPITRE 6. Le design (numérique) de l’expérience

§. 28 — La fabrique de l’ontophanie
§. 29 — Le design et l’intentionnalité factitive
§. 30 — L’effet de design numérique et ses possibles
§. 31 — La situation interactive et notre avenir ontophanique

CONCLUSION. De l’aura radicale des choses

Titre : L’être et l’écran
Sous-titre : Comment le numérique change la perception
Éditeur : Presses Universitaires de France

Date de parution : 04/09/2013
335 pages
16,99 € (en eBook)
19 € (dans les librairies en ligne)
20€ (dans les librairies traditionnelles)